Absence des offres adéquates pour les entreprises à Casablanca pour l’Immobilier professionnel:

Absence des offres adéquates pour les entreprises à Casablanca pour l'Immobilier professionnel:

Absence des offres adéquates pour les entreprises à Casablanca pour l’Immobilier professionnel:

Les entreprises souffrent pour trouver une offre immobilière adaptée à leurs besoins à Casablanca. C’est ce qui ressort de la grande enquête administrée en ligne auprès d’une cible de 226 professionnels exerçant pour 80% dans des TPME

Aujourd’hui Le Maroc, qui revient sur les conclusions de cette enquête dans sa livraison du 21 juin, nous apprend que l’idée est de savoir si la crise sanitaire a eu concrètement une influence sur l’immobilier des entreprises au niveau de la capitale économique du pays. L’enquête montre ainsi qu’il y a une certaine inadéquation entre l’offre disponible et les besoins des professionnels. L’enquête montre que seulement la moitié des projets d’immobiliers d’entreprise initiés ces trois dernières années par les répondants se sont concrétisés. «Lorsqu’on les interroge sur l’offre en immobilier d’entreprise dans la région du Grand Casablanca, les répondants présentent un niveau de satisfaction très mitigé. Moins de la moitié considèrent que l’offre est adaptée. Les autres estiment qu’elle n’est pas suffisamment adaptée à 47% et les 7% restants la jugent pas du tout adaptée»,

On note que l’insatisfaction est grandement manifestée chez les industriels, avec 56% qui estiment que l’offre n’est, soit pas suffisamment, soit pas du tout adaptée. «Lorsque l’on isole le secteur de la construction, ce taux grimpe à 65%. Ces chiffres ne sont pas surprenants dans la mesure où les entreprises industrielles font face à des problématiques spécifiques. De plus, l’offre d’immobilier industriel est vieillissante à Casablanca. Avec le développement croissant de la ville, les zones industrielles se trouvent désormais au cœur de la cité apportant leur lot de nuisances en opposition frontale avec le développement résidentiel de ces zones»,

Le quotidien fait remarquer que parmi les freins avancés par les répondants, figure en premier lieu le coût. En effet, Aujourd’hui Le Maroc indique que les coûts sont jugés trop élevés par les professionnels recherchant autant des locaux que des terrains. «Quel que soit le secteur d’activité ou la taille de l’entreprise, les professionnels s’accordent tous sur ce point. Les autres facteurs sont plus de l’ordre de l’environnement du bien recherché. De façon générale, les problèmes de stationnement ou la mauvaise accessibilité sont cités respectivement comme point noir par 65% et 25% des répondants»,

On note que plus de la moitié des sondés indiquent avoir recherché des locaux d’activité à Casablanca au cours des trois dernières années. De même, 63% des recherches concernent soit une création, soit une extension d’entreprise dont plus d’un tiers ont pour objectif une relocalisation.

On apprend aussi que le télétravail a également incité certains à se reporter sur des espaces plus petits et moins budgétivores. Aujourd’hui Le Maroc note enfin que la segmentation par secteur d’activité fait ressortir que près de la moitié des recherches des PME concernaient un projet de relocalisation, bien au-delà des TPE (30%) ou des GE (27%).

Rejoignez la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Compare listings

Comparer